Oserez-vous ?

Ne croyez plus au Père Noel !

Comme l’a très justement dit Pierre Desproges, « L’adulte ne croit pas au père Noël. Il vote ! ».

Vous avez le pouvoir de choisir celles et ceux qui parlent en votre nom !

En 2008, le législateur a profondément modifié les règles de la représentativité dans les entreprises.

Sur la base d’une position commune adopté et portée par plusieurs organisations syndicales, dont la CFDT, le gouvernement a décidé de donner plus de poids aux salariés.

De par votre vote, vous choisissez :
Vos délégué(e)s du personnel :

  • Celles et ceux qui sont les garants de l’application du droit.
  • Celles et ceux qui présentent vos réclamations individuelles ou collectives liées à votre contrat de travail.
  • Celles et ceux qui sont habilités, dans les cas les plus graves, à saisir l’inspection du travail.

Vos élu(e)s au Comité d’Etablissement ou d’Entreprise :

  • Celles et ceux qui décident de l’utilisation de la dotation versée pour les activités sociales et culturelles.
  • Celles et ceux qui sont informés et donnent leur avis sur les évolutions économiques et financières de l’entreprise ainsi que sur l’organisation du travail, la formation professionnelle et les techniques de production

Vos élu(e)s au Comité d’Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail :

  • Celles et ceux qui contribuent à la protection de la santé physique et mentale des salariés.
  • Celles et ceux qui contribuent à l’amélioration des conditions de travail.
  • Celles et ceux qui donnent leur avis sur les projets de l’employeur par rapport à ces thématiques.

De plus, depuis aout 2008, en tant que salariés, c’est vous qui donnez (ou pas) la possibilité à une organisation syndicale d’exister et de :

  • désigner un délégué syndical (en lui accordant 10% des voix de l’ensemble des salariés)
  • signer seule un accord (en lui accordant 30% des voix de l’ensemble des salariés)
  • signer seule un accord avec la certitude qu’il s’appliquera (en lui accordant 50% des voix de l’ensemble des salariés)

Et aujourd’hui, ce pouvoir est sous-utilisé.

Même si l’abstention reste moins forte pour les élections professionnelles que politiques, la CFDT ne peut se satisfaire que la voix de chacune et chacun ne pèse pas dans le choix de celles et ceux qui demain contribueront à faire de l’entreprise ce qu’elle sera.

Georges Clemenceau disait que « La démocratie, c’est le pouvoir pour les poux de manger les lions. ».

S’il ne s’agit pas ici de manger qui que ce soit, il s’agit de préserver un droit. Le droit de prendre part aux décisions qui vous concernent.

A l’heure où des voix se font entendre pour geler les seuils sociaux, c’est-à-dire priver des salariés du droit à être représenté et défendu, il est impératif, aux yeux de la CFDT que pour chaque salarié use de son droit à être acteur de son devenir.
Si vous avez la chance d’avoir la possibilité de choisir qui parlera en votre nom : VOTEZ !

Des élections ont bientôt lieu dans votre entreprise ou votre établissement… Vous avez des questions … Vous souhaitez vous présenter … Contactez-nous !