[Vidéo] Gilets jaunes : il n’est jamais trop tard si on veut passer de la contestation à la solution

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, était l’invité de Thomas Misrachi le mardi 5 Décembre.
L’occasion pour lui de s’exprimer sur la mobilisation des gilets jaunes et sur les annonces du gouvernement.

Il a notamment rappelé que la CFDT assume sa responsabilité et dit deux choses depuis le début de cette crise :
1/ Il faut écouter la colère légitime qui s’exprime par les gilets jaunes
2/ Il faut trouver les conditions pour construire un pacte social de la transition écologique
Dans le même temps, Laurent berger condamne toute forme de violence et n’a pas besoin d’un appel du président de la république pour assumer ses responsabilités et appeler tout le monde à exprimer ses opinions pacifiquement et dans le calme.

Sur les mesures annoncées par le gouvernement, il a indiqué qu’il y’a eu un premier geste avec le moratoire sur les taxes et qu’il était grand temps .
La discussion sur le « pouvoir de vivre » commence au ministère du travail vendredi matin. Il faut que tous les sujets puissent être sur la table et que des solutions puissent être trouvées. Le gouvernement ne doit pas fermer des portes une par une.
Il y’a enfin le grand débat sur la fiscalité. Il y’a la nécessité d’un grand débat sur la fiscalité dans ce pays. Une tranche d’impôts supplémentaires sur les hauts revenus est nécessaire. De la justice fiscale doit être remise en place.

Retrouver l’intégralité de l’interview sur le sujet des gilets jaunes ici.