Salaires 2018 : les salarié(e)s paient la facture !

Ces derniers jours, l’alliance improbable CGT-CGC-FO annonce mensonges et contrevérités sur l’accord salarial de la branche Chimie à coup de communiqué de presse, et de tracts.

Alors qu’ils avaient quitté la table des négociations, laissant la CFDT seule, un accord signé le 21 décembre dernier, prévoyait une augmentation générale de 1.1 % des minimas conventionnels associée à l’intégration d’un nouveau droit évolutif pour la branche avec l’octroi de 2 jours rémunérés par an et par salarié pour enfant hospitalisé.

Cet accord vient de recevoir l’opposition de l’alliance CGT, FO et CGC, ce qui le rend nul.

Au-delà du bras de fer annoncé par la CGT qui n’est pas arrivée à mobiliser et à faire de la rue un moyen de pression, c’est le comportement radicalisé du syndicat catégoriel de cadres CFE-CGC observé ces derniers temps qui interroge.

Comportement complètement antinomique avec ses composantes. Son adhésion à la lutte des classes sera-t-elle sa prochaine étape ?...

En agissant ainsi, ces organisations syndicales privent les salariés de la Chimie, notamment les plus défavorisés, d’une revalorisation des minimas pour 2018 et démontrent une nouvelle fois leur incapacité à apporter de nouveaux droits dans la convention collective de la Chimie.

Pour en savoir plus ...

Accord salaires Chimie - désinformation et malhonnêtetés
Tract FCE CFDT
Janvier 2018

Accord salaires Chimie - désinformation et malhonnêtetés
Communiqué de presse FCE CFDT
Janvier 2018