Projet de loi travail : la CFDT s’oppose, propose et impose !

Le projet de loi travail est réécrit : auparavant déséquilibré, il est maintenant porteur de progrès pour les jeunes et pour les salariés.

Le texte du projet de loi peut et doit encore être amélioré.

D’ores et déjà, il permet de renforcer le dialogue social et la négociation collective au plus près des réalités des entreprises et des salariés.

Grâce au renforcement du Compte personnel d’activité, il pose un nouveau jalon pour attacher des droits à la personne plutôt qu’au statut, et permet à chacun de choisir son parcours professionnel et de vie.

Les droits à la formation des jeunes et des salariés sans qualification sont renforcés, c’est une condition nécessaire à la montée en qualité de l’économie et du travail, et à la montée en compétence des travailleurs.

Produire mieux, innover, reconnaître les compétences, sécuriser les parcours par le dialogue social : des objectifs que la CFDT a inscrits dans la résolution du congrès
de Marseille.

La CFDT reste mobilisée jusqu’à l’issue du débat parlementaire pour que les modifications obtenues soient effectives et le texte encore amélioré en particulier sur les conditions des licenciements économiques et les accords de préservation de l’emploi.

Argumentaire CFDT - Projet de Loi El Khomri
18 mars 2016