[Pétition] : Dites non au projet Hercule

Le groupe EDF est au cœur d’un projet de réorganisation, nom de code « HERCULE », comprenant EDF SA et ses filiales, dont les principales sont : Enedis, RTE, Framatome, Dalkia, EDF Renouvelables et Cham.

Ce projet consisterait à démanteler les métiers d’EDF SA en deux ou trois groupes dans lesquels les filiales seraient également dispatchées.

Le découpage proposé par la direction d’EDF aboutirait à un groupe « EDF Bleu », qui serait essentiellement constitué du nucléaire, d’EDF SA, de Framatome, et d’un groupe dit « EDF Vert », qui comprendrait Enedis, Commerce d’EDF SA, etc., et depuis peu un troisième groupe « EDF Azur » comprenant l’hydraulique et l’ensemble de ses concessions. RTE resterait un actif à part.

A ce stade aucune visibilité sur l’avenir des fonctions supports (achats, siège, R&D, ressources humaines et autres services tertiaires) et, évidemment, les doublons que cela engendrerait. 56 entreprises seraient donc concernées pour environ 166 000 salariés.

Ce « deal » entre le gouvernement et la Commission européenne est en réalité un projet purement financier sans vision industrielle.

L’Europe pourrait accepter la mise en place d’une nouvelle régulation du marché de l’électricité et d’une remise en cause du mécanisme de l’ARENH (accès régulé à l’électricité nucléaire historique) qui a jusqu’ici fortement fragilisé les comptes d’EDF. Ce mécanisme permet aux concurrents d’EDF de lui racheter un quart de sa production qu’ils obtiennent à un prix en deçà du marché et qu’ils peuvent revendre à un prix supérieur.

La CFDT s’oppose donc à ce projet depuis le début.

Une pétition pour un référendum d’initiative partagée a été lancée par l’assemblée nationale.
En cas d’atteinte du nombre de signature nécessaire ce projet sera soumis à référundum.

Nous sommes tous concernés ! Les salariés du groupe EDF bien sur mais également tous les consommateurs d’électricité.
Alors n’hésitez plus et signez la pétition !