Les 5 pratiques qui favorisent le développement

Les "bonnes" pratiques sont des pratiques qui favorisent le développement tant sous l’angle de la syndicalisation que sous l’angle de la capacité à promouvoir et faire partager ses convictions et ses revendications.

Par retour d’expérience, les Sections Syndicales d’Entreprises (SSE) qui obtiennent des résultats dans ce domaine mettent en place des pratiques qui respectent les principes fondamentaux de l’action de la CFDT, qui rendent l’adhérent acteur et qui sont le fruit d’une action collective.

Un collectif mobilisé

  • Nécessité d’une prise en charge collective du plan d’action
  • Mise en place d’un bureau de section
  • Organiser le suivi des actions
  • Définir une stratégie
  • Repartir les rôles
  • Suivre le développement

Privilégier l’adhèrent et lui donner un rôle d’acteur

  • Défense individuelle
  • Information privilégiée
  • Consultation régulière (AG, enquête….)
  • Offre de participation à la vie de la section, sur des dossiers ponctuels ou sur des commissions…
  • Offre de services
  • Qualité des relations entre militants et adhérents

Des tournées d’ateliers et de services

  • Aller au contact des salariés
  • Préparer les tournées
  • Rencontrer nos adhérents
  • Utiliser des supports
  • Faire des CR des réunions et collecter des questions
  • Faire passer les messages CFDT
  • Planifier le calendrier et le suivre

Communiquer

  • Communiquer c’est informer, écouter, échanger
  • Cibler les publics (adhérents, sympathisants, salariés et militants)
  • Avoir le sens du contact et des relations humaines (convivialité)
  • La forme de l’information est aussi importante que le fond
  • Renouveler l’affichage
  • Utiliser les outils de communication existants

Proposer l’adhésion

  • A faire systématiquement
  • A renouveler régulièrement
  • Cibler en priorité les nouveaux embauchés
  • organiser un suivi (qui a été vu, quand et par qui)

voir la représentation graphique