La CFDT présente à la marche des fiertés de Tours - 25 mai 2013

Liberté, Egalité, … Fierté !

Pour la deuxième année, la CFDT a participé à la marche des fiertés de Tours.
Notre décision de prendre part à cette journée tient dans le fait que la CFDT, a, depuis1964, inscrit dans son socle de valeur les principes de solidarité, de respect des libertés et des droits de l’humain, mais avant tout les refus des inégalités et le respect des différences.

Pour la CFDT, cette journée, au-delà de ses aspects festifs, au-delà du sentiment de liberté qu’elle inspire ne doit pas faire oublier la réalité.
Dans les entreprises, des salariés souffrent de leur orientation affective et sexuelle. Ils sont moqués, agressé, brimés.

Parfois, le fonctionnement même de l’entreprise fait qu’ils se privent eux-mêmes de certains droits (je pense, par exemple, aux offres des comités d’entreprise qui lorsqu’ils demandent des justificatif de situation familiale, mettent mal à l’aise des personnes qui n’ont pas envie, à juste titre, de faire le coming out).

Et puis il y a aussi tout simplement les entreprises qui ne sont pas préparée à prendre en charge les problématiques réglementaires liées au changement de genre, par exemple. (je pense notamment au différences de traitement en hommes et femmes dans le code du travail pour les charges qui peuvent être portées).

L’année dernière, en 2012, plusieurs personnes nous avaient interpellés sur la raison de notre présence, en tant qu’organisation syndicale, dans le cortège. Quelque fois avec mépris mais souvent par incompréhension.

La CFDT était donc à nouveau présente car elle tenait à affirmer ici son souci de ne pas faire de discrimination dans la discrimination.

Plus que jamais, une organisation syndicale ne peut se détourner des difficultés voire des souffrances d’une partie des salariés sur la base de considération moraliste.

La CFDT voulait rappeler aux employeurs, autant qu’aux salariés que l’homophobie est un délit, que la transphobie est un délit.

La CFDT voulait rappeler aux employeurs que leur obligation de préservation de la santé morale et physique de leur salariés s’appliquent à toutes et tous sans aucune autre considération.

C’est pourquoi la CFDT défend, conseil et accompagne les salariés, tous les salariés.

C’est pour toutes ces raisons que depuis 2001, la CFDT participe à la marche des fiertés parisienne et que depuis 2012, la CFDT participe à la marche des fiertés tourangelle.

Et elle en est fière.

Fière d’accompagner ce mouvement sociétal qui vise à rendre les êtres humain égaux en dignité.

Fière d’accompagner ce mouvement citoyen qui vise à rendre les êtres humain égaux en droit.

Fière d’être là pour dire que personne ne devrait se censurer d’être soi-même !

Intervention du Secrataire de l'UD 37

Un char dynamique !

Un char électrique !