La CFDT du BRGM s’inquiéte et s’interroge.

Dans son bulletin d’information n°31 daté de mars 2014, le collectif Cfdt s’interroge sur l’apparente proximité du Président du BRGM avec la CFE CGC :

  • Quel est le message envoyé aux salariés en invitant la Direction nationale de la confédération CFE-CGC à prendre le petit déjeuner et visiter "la maison" ?
  • Est-ce une bonne nouvelle et un signe d’intérêt vis-à-vis des organisations syndicales ?
  • Est-ce une main tendue au renouveau d’un dialogue social ?
  • Faut-il y voir un signe de rapprochement sinon du peuple ou des salariés mais au moins de la partie de l’encadrement ?
  • Comment se fait-il que le Président passe outre son obligation de neutralité vis-à-vis des organisation syndicales* ?
  • Veut-il devenir délégué syndical ?
  • Est-ce un signe pour les futures négociations ?
  • Doit-on s’attendre à ce que les revendications de la CFE-CGC soient favorisées lors des négociations salariales qui débutent en mai ?

En parallèle, l’équipe Cfdt s’inquiète :

  • Le constat sur les Risques Psycho Sociaux présenté aux salariés par l’équipe d’ENERGIA et du Comité de Pilotage rencontre une adhésion franche et massive auprès du personnel en mettant des mots et des causes sur le mal-être ambiant qui s’est durablement installé au BRGM.
  • En matière d’égalité professionnelle, La Direction nous a recommandé de nous rapporter à une norme AFNOR pour construire nos revendications ! La norme deviendrait-elle la nouvelle référence sociale du BRGM.
  • Qui va construire le plan d’action du BRGM ? La Direction a choisi de le faire seule, assistée du Code du Travail et de « l’équipe » de l’encadrement. Où est passé la place du dialogue social  ?
Bulletin d’information de la CFDT du BRGM
N°31 - mars 2014