La CFDT "Leguay Emballages" inquiète pour la santé des salariés.

Le 17 septembre 2015, à Orléans, le Conseil des Prud’hommes a siégé en bureau de jugement sur saisine de deux militants de la CFDT Chimie Energie.

Emmanuel PAJOT et Frédéric MERESSE, salariés de l’entreprise LEGUAY Emballages, après avoir épuisé tous les recours internes à la société, se sont tournés vers la justice pour faire valoir le droit concernant :

  • La prise en charge par l’employeur des tenues de travail citées comme obligatoires dans le règlement intérieur.
  • Le paiement de la 36ème heure effectuée chaque semaine et jusqu’à ce jour non payée et non récupérée.
  • Un calcul harmonisé du montant du 13ème mois (écart actuel pour un même poste et un même salaire de plus de 400 euros)

La CFDT s’inquiète de la stratégie de défense de la Direction qui préfère supprimer l’obligation de port des tenues de travail en affirmant que les salariés n’utilisent pas de produits dangereux et ne se salissent pas .

Après avoir utilisé en référence « Accueillir Magazine » (revue de chambres d’hôte) en lieu et place de code du travail, lors de l’audience en référé (19/09/2014), la Direction, par la voix de son avocat, préfère prendre le risque de mettre en danger les salariés plutôt que d’assumer ses obligations réglementaires.

Dans l’attente de la décision du Conseil qui sera connue le 22 décembre, la CFDT, confiante dans la capacité de la justice à condamner la mauvaise foi, va engager d’ici là, une série d’action visant à préserver ce que la Direction a apparemment laissé tomber, la santé et l’intégrité physique de ses collègues de travail.

Portfolio :