ICT : Incompréhensible, Contre-productive et « Testostéronesque » !

ICT : Incompréhensible, Contre-productive et « Testostéronesque » !

Telle est la réaction de la direction d’ICT France au refus du licenciement des deux élus CFDT.

Le Syndicat CFDT Chimie Energie Centre Val de Loire a appris par la presse que la Direction française d’ICT avait décidé de contester la décision de l’Inspection du Travail de refuser les licenciements du Secrétaire et du Trésorier du Comité d’Entreprise.

Pour autant cela ne constitue pas une surprise car depuis le retour des deux élus au sein de l’entreprise toutes les tentatives des élus et du syndicat de renouer le dialogue se sont heurté à un mur.

Le mur de la revanche.

Non contente de contester la décision de refus des licenciements, elle a mis en place un dispositif de « flicage » des deux élus. Leurs faits et gestes sont surveillés, leur travail examiné à la loupe.

Alors que le rôle d’un chef d’entreprise devrait être de prendre de la hauteur, de travailler à fédérer les salariés autours d’un objectif commun et de gouverner l’entreprise dans l’intérêt général en apaisant les tensions.

Alors que l’employeur se droit de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

Alors qu’il est interdit à l’employeur ou à ses représentants d’employer un moyen quelconque de pression à l’encontre d’une organisation syndicale.

La Direction pose des actes contraires à la réglementation et à ses propres intérêts.
La CFDT, inquiète de ces dérives a demandé aux deux élus de déposer une main courante auprès des forces de l’ordre en attendant de décider de la suite de son action.

La CFDT regrette qu’une fois de plus, la direction de l’usine de Pannes préfère le rapport de force au dialogue social.

Pour autant, si la CFDT préfère la négociation au conflit, dans ce type de situation, elle n’a aucun état d’âme à saisir tous les recours qui lui permettront de faire valoir le droit.
C’est chose faite pour les 5 salariés injustement licenciés. La CFDT a saisi, avec eux, le Conseil des Prud’hommes de Montargis.

A croire que ce n’est peut-être pas un hasard si Industrie Cartarie Tronchetti (ICT) a choisi le renard comme mascotte de sa marque Foxy…

ICT : Communiqué de presse CFDT
du 03 octobre 2014