Hutchinson : rencontre au Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi

Vendredi 24 juillet une délégation composée des 3 syndicats de l’usine Hutchinson Chalette (CFDT, CGT et Syctam UNSA), du maire de Châlette et de son adjoint, du sénateur du Loiret et de la vice présidente de Région Centre Val de Loire a été reçue au ministère de l’économie, de l’Industrie et de l’Emploi.

La CFDT a demandé au ministère de l’économie de peser sur la direction du groupe HUTCHINSON et de Total, afin que celle-ci accepte la mise en place du temps partiel le temps que l’économie reparte comme cela avait été fait en 2008.

Nous avons pu argumenter cette demande en ajoutant que le rapport de l’expert SECAFI indique clairement que le groupe HUTCHINSON se porte bien.
La demande de la CFDT ne semble donc pas déraisonnable et ne semble pas mettre en péril les entreprise Hutchinson et Total.

Nous avons également pu faire entendre notre crainte de voir des savoir faire et des compétences quitter l’entreprise. Ces pertes ne sont jamais sans conséquences et rendent plus difficiles tout redémarrage rapide avec des répercutions sur l’avenir.

A l’heure où la souveraineté dans des domaines stratégiques a montré tout son sens, nous avons également évoqué le besoin de relocalisation de la production. En effet certaines activités ont été ou sont en cours d’être délocalisées dans les pays à faible coûts.

Nous espérons que nos arguments trouverons échos auprès du ministère.

Asma Manai-Ahmadi, la représentante CFDT devant la ministère
Une partie de la délégation devant la ministère