Expansciences, la Fédération rencontre la Section Syndicale

Expansciences Epernon, l’emploi menacé…

Un Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) drastique dans une PME du médicament interroge. Le 20 mars, l’équipe CFDT d’Expansciences Epernon reçoit la fédération et nous raconte leur histoire.

Expansciences est un groupe familial de taille moyenne (724 salariés en France, deux conventions collectives chimie et pharmacie) qui développe notamment des médicaments en rhumatologie et des produits en cosmétologie dont la marque phare est Mustella, marque bien connue des bébés et de leurs parents.

L’entreprise annonce, en 2012, un PSE qui se solderait par 120 suppressions d’emplois en grande partie concentrées sur le site d’Epernon et ses 274 salariés (Eure et Loir) et dans la visite médicale. L’origine de cette décision est la menace d’un déremboursement du médicament, la « Piascledine » qui génère une part importante du résultat de l’entreprise.

Dès l’annonce, l’équipe CFDT (plus de cent adhérents !) s’est mobilisée pour démontrer la précipitation de la direction face à une mesure possible, mais pas certaine et une réorganisation d’ampleur. Sans contester le fait que la Haute Autorité de Santé a précisé que le médicament avait un « service médical rendu insuffisant », les élus ont fait de nombreuses propositions d’organisation de la production et de diversification d’activités, mais veulent s’assurer que la restructuration est bien dimensionnée au regard de ce risque. Les reclassements ne sont pas enclenchés, mais les services sont désorganisés suite aux premiers départs volontaires.

En l’absence de plan stratégique à trois ans (« il n’existe pas » selon la direction), il est bien difficile de trouver des alternatives. Pour autant, l’entreprise affiche régulièrement un engagement dans la responsabilité sociale et environnementale.

L’action de la CFDT a été de mobiliser les politiques et les pouvoirs publics. D’autres actions sont en construction avec le syndicat pour maintenir l’emploi sur Epernon.