Discrimination et orientations sexuelles - La Cfdt s’organise

Le 26 mars, à Blois, le Conseil du Syndicat Cfdt Chimie Energie Centre Val de Loire a accueilli Stéphanie DRUON et Jérémy COQUEREAU, respectivement co-présidente et co-président du Centre Lesbien, Gay, Bi et Trans (LGBT) de Touraine.

L’objectif de ce débat « exploratoire » était d’avoir un premier échange sur les approches et actions pouvant être mises en œuvre par la Cfdt afin d’anticiper, de lutter et de prendre en charge les discriminations et situations de harcèlement liées aux orientations sexuelles.

L’origine de cette initiative partait de 2 constats. Le premier concernant la très faible participation des militants du Syndicat à l’action interprofessionnelle lors de la marche des fiertés de 2012 à Tours. Le deuxième portant sur le nombre important d’interpellations d’adhérent Cfdt sur le pourquoi de la présence d’un char Cfdt pendant cet événement.

Ainsi l’Exécutif du Syndicat a choisi de mettre en place un échange, dans un premier temps au sein du Conseil, afin de tenter de dépasser les tabous, lever les incompréhensions, identifier une base de coopération entre des syndicalistes amenés à prendre en charge des situations de mal-être, de harcèlement, de discrimination ou bien plus simplement la résolution de problèmes nouveaux (par exemple sur les conditions de travail des personnes qui changent de genre) et une association rompue à l’accueil de personnes en souffrance liés à leur orientation affective.

Après un temps de clarification, de partage d’expériences et de découverte de la législation parfois incompréhensible (notamment sur les délais de prescription des insultes homophobes ou bien encore à destination des personnes qui veulent changer de genre), les débat ont rapidement permis de constater que la Cfdt avait toute sa place et son rôle à jouer sur ces sujets.

Que ce soit au titre de ses valeurs de solidarité mais avant tout de respect des différences et de refus des inégalités. Que ce soit au titre de ses revendications en termes de Risques Psycho-Sociaux (RPS), la Cfdt à la possibilité d’agir pour contribuer à l’anticipation de situations conflictuelles ou de souffrance ainsi que le savoir faire indispensable à leur prise en charge.

Le Syndicat va intégrer dans son plan de travail, au chapitre de la lutte contre les discriminations et des RPS des actions spécifiques. Il va développer son partenariat avec le Centre LGBT de Touraine et lui donner accès à son réseau militant.

L’association, quant à elle, met à disposition de la Cfdt de la documentation, son expérience et son savoir-faire afin d’accompagner les sections syndicales confrontées à des situations d’homophobie ou de transphobie.

Un premier « petit pas » de plus au service du mieux-être dans l’entreprise.

Retrouvez ici le site web du Centre LGBT de Touraine