[Communiqué de Presse] Vaccin COVID chez Delpharm : la CFDT satisfaite sans blanc-seing

Avec l’annonce du partenariat qui va lancer la fabrication du vaccin BNT 162b2 dans la lutte contre la Covid19 dans l’usine de Saint-Rémy-sur-Avre, le recrutement en 2 phases d’une soixantaine de personnes est une petite bouffée d’oxygène pour cette partie de la Région.

Dans le contexte que nous connaissons où chaque emploi compte, le syndicat CFDT Chimie-Energie Centre Val de Loire salue les investissements qui seront réalisés qui pour certains permettront également des avancées techniques comme par exemple dans celle de la gestion du froid industriel.

La fabrication du vaccin devrait permettre de développer l’activité de production de remplissage aseptique et lyophilisation.
Si la CFDT Chimie-Energie Centre Val de Loire et la section syndicale de Saint-Rémy sont satisfaites de cette annonce, ils mettent néanmoins en garde l’employeur sur les nouvelles conditions de travail des salarié(e)s.

En organisant la signature d’un accord temps de travail une semaine avant cette annonce - que la CFDT n’a pas signé - la Direction a pris l’initiative de créer les conditions de la naissance d’une contestation.

Les enjeux du maintien des investissements du Groupe Delpharm et de la confiance des clients passent aussi par la reconnaissance de l’investissement des salarié(e)s et la qualité du dialogue social avec l’ensemble des partenaires sociaux.
C’est pourquoi le syndicat CFDT Chimie-Energie Centre Val de Loire et la section syndicale du site demande à la Direction de revenir à la table des négociations.

Le syndicat CFDT Chimie-Energie Centre Val de Loire et la section CFDT du site de Delpharm, seront très vigilants sur les conditions de travail, la protection de la santé et de la sécurité des salarié(e)s et les formations indispensables qui devront être mises en place, tant pour le personnel existant que pour nos futurs collègues.

Téléchargez le communiqué de presse au format PDF