Hémorragie de salariés

Par webmaster,

A l’heure ou l’Etat mène une campagne d’appauvrissement de la fonction publique en ne remplaçant pas le départ d’un fonctionnaire sur deux, Saint-Gobain Abrasifs (site d’Amboise) fait mieux encore en ne remplaçant pas le départ d’un ouvrier sur un !

Après 3 décès sans contrepartie d’embauches, c’est 4 départs de salariés depuis 2015 qui n’ont pas été remplacés, et au moins 2 retraites cette année qui ne semblent pas susciter d’intérêt majeur en terme d’emploi.

Bénéficiant pourtant allègrement des aides de l’Etat au travers des nombreux dispositifs (CICE, CIC, allègements Fillon, etc...), la Société Saint-Gobain Abrasifs poursuit sa feuille de route de diminution des effectifs "ouvriers" au seul bénéfice de la rentabilité au moindre coût.

Sous couvert d’être compétitif et de prudence, Saint-Gobain Abrasifs met en danger, jour après jour, la santé et la sécurité de ses salariés.

Charge de travail en forte augmentation, pénibilité, multiplication des procédures, modulations excessives, heures supplémentaires possibles, tous les ingrédients sont réunis pour impacter la santé des salariés qui conduira malheureusement à un moment ou à un autre à un accident du travail.

Comme l’indique le Code du Travail, "L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs", notamment dans la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés (Art. L 4121-1).

L’intérim doit cesser d’être une variable systématique car elle répond sans doute aux attentes de l’entreprise, mais certainement pas à l’attente de ces salariés qui recherchent une situation stable et durable, pour un avenir stable et durable.

Aujourd’hui, les moyens ne sont plus adaptés.

Le site manque de presseurs, de personnel en maintenance. Avec 2,82 équivalent "temps plein" en 2016 et 3,18 en 2017, la revendication de 3 emplois fermes sur le site est largement justifiée.


Téléchargez le tract

PDF - 304.7 ko
Saint-Gobain Abrasifs : Hémorragie
Tract CFDT
20 mars 2018