Violation des droits syndicaux dans le monde

Violations des droits syndicaux dans le monde :
extrait du rapport de la CSI (confédération Syndicale Internationale.

Le rapport de la CSI (sept 2013) rappelle l’importance des luttes syndicales dans le monde comme l’une des preuves des conditions d’exercice des libertés démocratiques.

La CSI représente 175 millions de travailleurs (euses).

Le rapport met l’accent sur 6 pays :
-  Guatemala  : actuellement le pays le plus dangereux au monde pour les syndicalistes : rien qu’en mars 2013, 3 syndicalistes ont été tués. Depuis 2007, 53 syndicalistes ont été assassinés. On y recense aussi des enlèvements, des tentatives de meurtre, des actes de torture, …
-  Colombie  : depuis 1986, 2742 syndicalistes assassinés.
-  Honduras  : depuis 2009, 57 travailleurs (euses) ruraux assassinés (es) parce qu’ils (elles) s’opposaient aux expulsions forcées imposées par de grands propriétaires terriens.
-  Swaziland  : dernière monarchie absolue du continent africain où les « syndicalistes » sont déclarés « hors la loi ».
-  Zimbabwe  : harcèlement par la police de tous ceux qui se syndiquent.
-  Turquie  : en février 2013 , 169 syndicalistes du KESK ont été arrêtés. C’est la 3ème opération de police en 1 an subie par cette confédération syndicale.