MYANMAR : libération d’un syndicaliste étudiant

Après avoir passé presque 8 mois dans la clandestinité, le 29 Octobre, Kyaw Ko Ko, 34 ans, président de la Fédération des syndicats étudiants de Birmanie (ABFSU) a été arrêté par des policiers en civil à Yangon. Il a passé la nuit en détention au centre d’interrogatoire du département des renseignements spéciaux de Myanmar.

Le 30 Octobre, il a été déféré devant un tribunal du district de Kayamut, à Yangon, et par la suite transféré à la prison d’Insein où il est actuellement détenu. Il a été inculpé pour participation à un rassemblement illégal et incitation à commettre des infractions visant l’Etat ou la tranquillité publique. Il encourt jusqu’à six ans et six mois d’emprisonnement. Le lendemain de son arrestation, il n’avait pas été autorisé à contacter son avocat ou sa famille.

Kyaw Ko Ko avait déjà été arrêté en 2008 en raison de sa participation à la « révolution de safran ». Il avait été libéré en Janvier 2012 à la faveur d’une grâce présidentielle. Lui-même et d’autres membres de l’ABFSU sont les instigateurs de manifestations pacifiques d’étudiants depuis la fin de l’année 2014, lorsque la loi relative à l’éducation nationale a été adoptée le 30 septembre 2014.

Ils estiment que ce texte limite les libertés académiques et réclament sa modification. Suite à une manifestation de protestation, plus de 100 étudiants ont été arrêtés, certains ont été libérés, mais plus de 50 sont toujours détenus dont la secrétaire générale Phyoe Phyoe AUNG et Nandar Sitt AUNG.

Amnesty le considère comme un prisonnier d’opinion, qui doit être libéré immédiatement et sans condition.

En vous remerciant de votre engagement, cordialement

Commission Syndicats d’Amnesty France

Vos lettres sont à adresser avant le 11 décembre, à :

M le Président de la République
THEIN SEIN
President’s Office
Office N° 18
NAY PYI TAW
République de l’ Union du Myanmar

Ministre de l’Intérieur
Li Gen KO KO
Ministri of Home Affairs
Office n°/ 10
Nay Pyi Taw
République de l’Union du Myanmar

lettre à signer et envoyer
18 novembre 2015