Que reste-t-il de Mai 68 ? [Dossier 1/3]

Par webmaster,

Les événements de Mai  68 ont changé la société française à tous les niveaux. État des lieux d’un héritage souvent mythifié.

Cinquante ans après, le plus grand mouvement social de l’après-guerre est critiqué, voire caricaturé par les conservateurs de tous bords. Le mois de mai 1968 a pourtant jeté les bases d’une nouvelle société française plus démocratique. Un héritage à défendre et à faire fructifier.

« Il est interdit d’interdire. » La force de ce slogan emblématique de Mai 68 est de pouvoir être interprété de mille façons. S’adresse-t-il aux policiers qui affrontent les étudiants du côté de la Sorbonne ? S’agit-il d’un manifeste anarchiste ? Ou tout simplement d’une phrase poétique, qui résume ces quelques semaines incroyables où toutes les formes traditionnelles d’autorité vont être questionnées, critiquées et combattues, par une jeunesse qui a soif de changements profonds ?

« “Il est interdit d’interdire” ne signifiait pas que tout était permis, que les valeurs morales devaient être abolies, explique Hervé Hamon, étudiant en philosophie à l’époque, dans son dernier ouvrage1, mais que personne n’avait le droit de se mettre en travers d’une réflexion, d’une expérience. Le libre examen devait être effectif et cette liberté ne se partageait pas, ne se divisait pas, ne se négociait pas. »

Lire la suite ici