PSE Tupperware : Première réunion du plan social

Par webmaster,

TUPPERWARE garantit 10 ans la durée de vie de ses saladiers mais pas celle de l’emploi de ses salariés !

Lors du Comité d’entreprise et d’établissement du 03 novembre 2017, la CFDT dénonce les tentatives de manipulation de la direction.

Ce vendredi 03 novembre 2017, s’est tenu la première réunion du Comité d’Entreprise et d’Etablissement concernant le Plan de Sauvegarde de l’Emploi lié à la fermeture de l’usine Tupperware de Joué-Lès-Tours.

La CFDT en a profité pour condamner avec la plus grande fermeté la décision de Tupperware de fermer le site de Joué-lès-Tours et a exprimé ses doutes et ses interrogations sur le dossier tout en dénonçant les tentatives de manipulation des faits par la direction.

La CFDT a démonté point par point les soi-disant arguments économiques et financiers en pointant les incohérences du dossier.

Elle a également dénoncé d’une part une volonté factice de la part de Tupperware de retrouver un repreneur et d’autre part des mesures d’accompagnement minimalistes et irrespectueuses des salariés.

La CFDT en a également profité pour faire part de ses interrogations, pour ne pas dire ses inquiétudes sur le devenir des forces commerciales (320 CDI ,1180 emplois de commerciaux salariés et 27 000 vendeurs indépendants) et aussi sur l’avenir des 300 000 hôtesses qui animent les ventes à domicile et qui risquent progressivement d’être remplacées par la vente en ligne sur le territoire français.

La CFDT se refuse à accepter la décision du groupe Tupperware comme inéluctable et poursuit ses démarches auprès des élus, des administrations, etc. pour faire échec à un plan social fabriqué de toutes pièces.


Téléchargez l’intervention CFDT au CE :

PDF - 186.5 ko
Intervention CFDT au CE
Tupperware - 03 novembre 2017


Téléchargez le communiqué de presse :

PDF - 113.4 ko
Communiqué de presse suite réunion n°1 du CE
Tupperware - 03 novembre 2017