PSE Tupperware : La CFDT poursuit sa démarche

Par webmaster,

Après avoir rencontré le Directeur de l’Inspection du travail de l’Indre et Loire, le 08 novembre dernier, la CFDT a obtenu un rendez-vous au Ministère du Travail vendredi 17 novembre.

L’inspection du Travail et le Ministère ont bien pris la mesure de la perte d’industrie dans la région et souhaitent œuvrer au mieux avec les partenaires locaux pour faire avancer positivement la reprise du site. A ce jour, les conditions ne sont pas requises pour valider le PSE.

La CFDT continue de travailler dans l’intérêt général des salariés. Dans ce sens, le Syndicat CFDT Chimie-Energie Centre Val de Loire a donné des pistes de réflexions au Ministère du Travail afin de pouvoir identifier un éventuel repreneur.

La CFDT sait qu’il sera nécessaire de suivre de très près Tupperware qui a une responsabilité envers ses 235 salariés, et continue d’œuvrer sur la mise en place de mesures qui, elle l’espère, permettront l’implantation d’une nouvelle industrie en capacité d’accueillir ceux-ci.

JPEG - 107.4 ko

Ce lundi 20 novembre, la CFDT a organisé une nouvelle distribution devant le site afin d’informer les salariés des démarches qu’elle entreprend pour sauver l’emploi.

Salariés qui commencent à afficher clairement leur désarroi face à une direction et des élus dont ils n’ont, selon les propos que la CFDT a recueilli « aucune information concrète sur ce qu’il se passe ».

Et surtout pour soutenir les salariés qui depuis ce matin ont décidé d’exprimer leur inquiétude et leur mécontentement en affichant des t-shirts aux grilles de leurs entreprises.

On pouvait y lire : «  50 ans à la porte » ou encore «  en colère , jeté comme une merde »

JPEG - 109.4 ko

Téléchargez le tract :

PDF - 659.7 ko
Tupperware
Tract 20 novembre 2017

Consultez l’article de La Nouvelle République ici

Portfolio :